Fâché avec ue sorcière 🧙‍♀️

Publié le 20 Mai 2022

NE TRAHIS JAMAIS UNE SORCIÈRE
Quand tu déçois une sorcière,
peut-être dans son noble cœur elle vous pardonne et de sa bouche viennent des mots qui se connectent à son âme, ils vous feront sentir en paix, mais avez-vous déjà pensé à des vibrations aussi fortes que vous allez générer ? 👁✨ 👁
✨Une sorcière fait bouger le vent 🌬
On se renouvelle avec le feu 🔥
Livré avec beaucoup d'amour à la Lune
Offre des merveilles à la terre 🌿
Vibrez avec la fluidité des eaux 💧
Et tous ces mouvements qu'elle fait, génère quelque chose de très fort qui la remplit de confiance... C'est vrai, je parle de son énergie puissante 🙌🏻✨🖤🔥
🖤 Quand tu déçois une sorcière, il y a un dicton qu'elle peut te pardonner mais ses soignants ne le feront pas !
C'est parce que sur elle, comme un miroir sous toutes ses protections, elle rebondira tout mal qui veut avancer vers elle et te frapper, et non pas parce qu'elle veut, ou parce qu'elle veux te blesser, NON !!
Si tu trompes une sorcière, tu perdras son respect, tellement que son énergie ne te permettra jamais d'être plus proche d'elle.
🔥 Tromper une sorcière, lui enlève sa confiance, et vole la tienne aussi. Faites attention à ne jamais dire ce qu'elle vous confie, apprenez à garder ses secrets les plus beaux ou les plus sombres, elle n'est pas facile d'ouvrir son cœur.
Pour votre bien ne la laissez pas tomber ! 🖤
✨La chose triste ici n'est pas seulement ce qui revient pour vous, c'est que vous avez perdu une merveilleuse énergie qui pourrait vous guider ou vous guérir du fond de son cœur, pour vous aider à atteindre votre stabilité et votre équilibre.
🖤Ne décevez pas une sorcière !
Elle vous pardonne peut-être, mais ses conseils, sa lignée, ses divinités et son énergie JAMAIS !

 

 

🔮Cristaux de fontaine et magie
🧹Via L’histoire de sorcière 
🕯My soul by Kim chi chi Page 
🎨Rhebeca Morais Art Station    

 

Sucree.acidulee Facebook 

Rédigé par NanouLicorne

Publié dans #Spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article